Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 08:40

 

La Commission électorale nationale indépendante prévoit 3 mois pour enrôler les congolais de l’étranger: de juillet 2018 à septembre 2018.
Un
délai qui allonge le calendrier électoral et dont la faisabilité reste encore sujette à caution.

La question qui tourmente mon esprit, est celle de savoir : Quels congolais de la Diaspora va-t-on enrôler ? Tous ou une partie des Congolais, car nous avons des Congolais partout dans le monde, notamment au Brésil, en Inde, au Guinée, en Australie, en Zambie, en Russie, au Canada, en Angola, au Vietnam, en Europe, en Amérique, en Océanie, en Chine?
Il y a des congolais dans autant des pays que compte la terre.
Et au non du principe de non-discrimination et de l’égalité de tous devant la loi, l’enrôlement des congolais de l’étranger est une nouvelle problématique.

En dehors de cette question, une autre plus importante requiert mon attention, à savoir l’octroi des cartes consulaires. A droit de voter, que celui qui détient la carte consulaire. Spectaculairement, les cartes consulaires sont payées (inclue dans le prix du passeport), mais elles ne sont pas délivrées.

Par conséquent, beaucoup de nos compatriotes, bien qu’ils détiennent les passeports; non pas des cartes consulaires et pourtant une exigence pour avoir droit au vote selon la loi électorale.

Par conséquent l’enrôlement des congolais de l’étranger dans l’actuel cycle électoral, devient un prétexte et un levier pour la CENI et l’Oligarchie Kabiliste pour retarder le scrutin présidentiel et orchestré la fraude au moment opportun.

Nul n’est sans savoir que nous n’avons aucun moyen de contrôle pour vérifier la sincérité de l’enrôlement dans les coins les plus reculés de notre pays. En plus de cela, comment pouvons-nous aussi  vérifier l’enrôlement des congolais de l’étranger.

Entant que Congolais et patriote, je suggère que cette question soit remise au cycle électoral prochain. Y tenir serai de favoriser une fraude massive de la part de l’Oligarchie Kabiliste.

 

Serge Ntumba.
 

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 11:45

Chers Compatriotes, Congolaises et Congolais,

 

L'heure est à la prise de la conscience, notre patrie est en danger. La démocratie, chèrement conquise est menacée à la disparition.

Le pouvoir du peuple est confisque et les libertés politiques piétinées.

 

Qu'est ce qu'il faut faire ? Faut-il se battre à cause des tribus différentes? Faut-il se battre à cause des partis politiques dont les idéologies sont différentes, et les dirigeants égoïstes? NON. 

Nous avons en face de nous un problème purement national, qui requiert le patriotisme.

Qui profite de cette situation alarmante? Ce n'est pas vous qui me lisez actuellement, même pas les 5% de la population Congolaise.

C'est eux, la caste au pouvoir, le régime qui instaure la dictature avec comme mode de gestion : la terreur.

 

Vous êtes tous les bienvenues. Faites diligence car les places sont limitées. 

 

Contactez-nous pour votre enregistrement. 

 

Serge Ntumba

 

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 11:57

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie Originel (PPRD, Originel), tient à saluer le courage et la détermination qu’avaient manifestés tous les mouvements citoyens, unis comme un seul homme pour une cause nationale ; et le people Congolais en général lors des manifestations pacifiques d’hier 31 Juillet 2017 pour réclamer unanimement l’organisation des élections en RDC, pour une alternance pacifique au sommet de l’Etat.

Par cet acte, une fois de plus le peuple Congolais vient de montrer à la face du monde que seule : l’organisation des élections libres et transparentes peut sortir le pays du chaos, en lui dotant des institutions et animateurs dignes de la confiance populaire.

Par la même occasion, nous exhortons le pouvoir en place de faire preuve d’une certaine perméabilité en ce qui concerne les revendications populaires. L’histoire nous apprend, qu’aucune dictature, si modérée soit-elle; ne s’était alliée à la démocratie au fil de temps. Sa fin a toujours été et restera tragique, malheureuse et violente.

 

Debout Congolais.

 

Présidence du Parti.

Karpa Kalonji.

 

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 10:17

Vote de défiance à bulletin secret en Afrique du Sud: l'opposition satisfaite.

En Afrique du Sud, l'opposition politique est satisfaite. Jeudi 22 juin, la plus haute cour du pays a autorisé le Parlement à voter une motion de défiance à bulletin secret contre le président Jacob Zuma. Six partis d'opposition avaient saisi la justice pour obtenir un vote secret, convaincus qu'une partie des députés de la majorité, déçue par leur leader, soutiendrait cette motion de défiance.

L'opposition a eu gain de cause. La Cour constitutionnelle a tranché : la présidente du Parlement a bien les pouvoirs d'organiser un vote de défiance à bulletins secrets contre le chef de l'Etat. Jusqu'à présent, celle-ci, une proche du président, s'y était refusée, arguant qu'elle n'y était pas autorisée. La plus haute cour du pays lui a donc donné tort. Et lui a rappelé que sa décision doit être prise dans l'intérêt de la démocratie.

Pour Terror Lekota, leader d'un des partis d'opposition, la présidente de l'Assemblée n'a pas le choix : « La cour a confirmé qu'elle a le pouvoir d'imposer un bulletin secret, et donc elle sait qu'elle à cette possibilité. Et d'ailleurs, je vous rappelle qu'elle n'a jamais dit qu'elle était contre, mais juste qu'elle n'en avait pas le pouvoir. Donc nous n'avons aucune raison de douter de ce qu'elle va faire. »

L'opposition appelle désormais les députés de la majorité à se joindre à eux pour se défaire d'un chef de l'Etat embourbé dans les scandales. Pour James Selfe, élu du principal parti d'opposition, il s'agit d'une victoire morale. « C'est une victoire, dit-il, non seulement pour l'opposition mais pour le peuple sud-africain qui à via ses élus va pouvoir dégager un président toxique qui détruit notre pays. »

Aucune date n'a été fixée. Jeudi après-midi, le président Zuma a réagi. S'exprimant devant le Parlement, il a accusé l'opposition de vouloir changer les règles alors qu'elle n'a pas la majorité.

 

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 14:24

Avant la publication du rapport final de l'ONU, prévue le 1er octobre, RFI vous dévoile le contenu du rapport préliminaire. Ce document de 516 pages qui couvre la période allant de 1993 à 2003, soit dix années d'horreur dans l'ex-Zaïre établit l'implication de l'armée rwandaise, aux côtés de Laurent Désiré Kabila. Les enquêteurs décrivent dans le détail la chasse aux réfugiés hutus rwandais, massacrés par dizaines de milliers.

 

Dans le chapitre consacré aux exactions contre les réfugiés hutus rwandais entre 1997 et 1998, les enquêteurs de l'ONU décrivent les méthodes des soldats de Laurent-Désiré Kabila, épaulés par des éléments de l'armée rwandaise. Ces actes de violence ont été commis notamment à Tingi-Tingi, une clairière dans la province du Maniema, abritant prés de 120 000 réfugiés.

Dans la matinée du 1er mars 1997, des soldats de l’AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération) et rwandais pénètrent dans le camp. Plusieurs centaines de réfugiés sont tués à coups de couteau. Dans l'après-midi, les troupes de Laurent-Désiré Kabila et les soldats rwandais ouvrent le feu sur une colonne de réfugiés en fuite. Plusieurs centaines d'entre eux sont abattus par balles.

Dans la région de Kisangani, en avril 1997, dans le camp de Kasese, les enquêteurs de l'ONU affirment qu'en présence de plusieurs hauts responsables de l'APR, l'armée patriotique rwandaise, 200 réfugiés hutus sont massacrés. Selon les auteurs du rapport, le bulldozer d'un exploitant forestier est même réquisitionné pour creuser des fosses communes.

Y a t il eu « intention de détruire, totalement ou en partie, un groupe ethnique ? » cette question posée dans le rapport a déclenché l'ire des autorités de Kigali, car le crime de génocide peut dans ces conditions être établi.


« Une impunité quasi totale »

Ce rapport est un voyage au bout de l'horreur : viols collectifs, incestes forcés, mutilations sexuelles, éventration. Pour les enquêteurs de l'ONU, les femmes ont été les principales victimes de ces dix années de guerre.

Tous les hommes en armes : soldats gouvernementaux, miliciens Maï-Maï, miliciens divers et variés, soldats étrangers se sont rendus coupables d’«abominations», en raison, souligne le rapport de l'« impunité quasi totale qui règne dans le pays ».
.
Les enfants ont été eux aussi utilisés par toutes les parties. Selon les enquêteurs onusiens, plusieurs milliers de gamins ont été incorporés de force dans les rangs de l'AFDL, les fameux «
Kadogo ». Malgré les promesses de Joseph Kabila, les enquêteurs estiment que les recrutements d'enfants se sont poursuivis de manière ininterrompue.

Comment rendre justice dans ce contexte d'anarchie? Les auteurs du rapport estiment que la justice militaire congolaise se caractérise par des enquêtes « bâclées et douteuses, des violations des droits de la défense ».Ils s'interrogent aussi sur le manque de volonté politique et plus généralement sur le manque de dynamisme de la justice congolaise.

L'ONU préconise donc la mise en place d'un système judiciaire mixte, avec des magistrats congolais et magistrats étrangers pour rendre justice aux victimes.

 

Serge Ntumba

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 15:30

Les tares du Mobutisme sur l’organisation et le fonctionnement de la vie politique en RDC.

Ce livre sera publie incessament.

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 19:09
Repost 0
Published by Serge Ntumba - dans POLITIQUE
commenter cet article
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 06:51

La réussite de tout dialogue est fonction de son objectif, de son organisation dans le temps et dans l’espace, et de la crédibilité de l’organisateur.

Mais une question déchire la classe politique Congolaise : le dialogue inclusif profitera à qui ? Si l’intérêt général est la clef de voûte du dit dialogue ; son organisation ne posera pas aucun problème parce que le peuple qui y tirera profit tranchera.

Il est vrai que le dialogue est l’expression de la démocratie. Il est parmi les vertus de la démocratie. Mais il est très dangereux de l’utiliser à des fins égoïstes. C’est-à-dire au détriment du peuple. Il est très important de considérer les éléments dont nous avons évoqué plus haut dans son organisation.

Le dialogue met ensemble les protagonistes, mais il ne tranche pas une fois pour toutes leurs divergences. Tandis que les élections libres, transparentes et apaisées départagent les protagonistes.

C’est pourquoi nous avons dit, entre les élections et le dialogue ; le choix est clair si les éléments dont nous venons de citer ci haut sont pris en compte.

A vous peuple Congolais.

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 17:32

"L'année 2016 sera une année de multiples défis", a déclaré le Chef de l’Etat Congolais dans un message télévisé adressé à l'occasion du Nouvel an. Mais, il a dit vraie par ce que lui-même se maintien au pouvoir par défi. Alors le premier défi à surmonter c’est lui-même.

Comme il reconnait qu’il est le premier défi à surmonter au cours de l’année 2016 ; je pense qu’il est sage pour lui et son entourage de quitter le pouvoir par la grande porte en organisant les élections dont la majorité de notre peuple a besoin.

L’incertitude sur l'organisation de la présidentielle censée se tenir en novembre 2016 ; est orchestrée et maintenue délibérément par lui-même le Chef de l’Etat. Il le reconnait dans son discours à la nation.

Chers compatriotes, je me pose des questions sur les capacités intellectuelles des conseillers qui travaillent sur les discours du Chef de l’Etat. Malheureusement, le Chef de l’Etat lui-même ne sait pas découvrir « les pièges »incérés par ignorance dans ces discours par ces conseillers.

Plus ça change, plus ça deviens la même chose, dit- t- on en politique : Quand leurs pouvoirs sont menacés par des oppositions démocratiques internes ; tous les dictateurs du monde ont un seul langage pour se maintenir au pouvoir et justifier la caporalisation de la vie politique : La consolidation de la paix chèrement conquise. On ne fait pas la paix sans le peuple, qui est le deuxième bénéficiaire ; car le premier bénéficiaire de la dite paix ; c’est eux-mêmes.

Mais une chose échappe leurs entendement (les dictateurs) ; ce que eux-mêmes la à tête des pays dont les processus démocratiques sont engagés ; constituent déjà une menace contre la paix par ce qu’ils sont naturellement anti-démocratiques.

Donc, par essence, le Chef de l’Etat Congolais constitue déjà un facteur d’insécurité et de perturbation de l’ordre publique. Alors, qui va, à l’heure qu’il est rétablir l’ordre et la paix en RDC ? Ce n’est plus lui, mais le peuple. Ce dernier doit se prendre en charge.

Dans son message, le Chef de l’Etat M. Kabila a de nouveau plaidé pour la tenue d'un "dialogue national", convoqué fin novembre 2016, en vue "d'élections apaisées".

Stratégie de pérennisation du pouvoir. Le peuple Congolais est très éveillé pour le moment. Coup de chapeau peuple Congolais. Cette stratégie avait réussie avec Mobutu. Mais au bout du fil ; les partisans du dit dialogue réclament un délai de deux à quatre ans pour organiser des élections "crédibles".

Plus ça change, plus ça deviens la même chose : Que faire ? A suivre.

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 14:43
Repost 0
Published by Serge Ntumba - dans POLITIQUE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • : Ce blog est initié en vue d'inviter le peuple du monde à échanger sur la bonne gouvernance aux fins d'humaniser la planète...
  • Contact

Profil

  • action.good.governance.over-blog.org
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.

Recherche

Liens