Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

La réussite ou l'échec du processus éléctoral en République Démocratique du Congo sont entres les mains de la majorité réunie dans les deux chambres ( Parlement et le Senat ). La session extraordinaire démarre ce samedi 27 décembre 2014.

Les matieres à traiter sont tres sensibles pour l'avenir de la démocratie et la stabilité politico-sociale en RDC. La decrispation de la situation politique dépend des conclusions de ses assises nationales: Les questions suivantes ( qui font l'objet du débat national ) sont inscrites sur les consciences des dits réprésentants du peuple :

* Il s’agit principalement de la loi éléctorale ou encore de toutes les dispositions ayant une incidence sur le processus éléctoral, dont les projets de révision soumis par l’Exécutif à la représentation nationale. Le Parlement congolais à ainsi l’obligation de mettre les bouchées doubles en vue de doter la CENI d’instruments pouvant lui permettre de piloter et faire atterrir avec succès le processus éléctoral.

* La quéstion sur la décentralisation. Les élus du peuple doivent étudier toutes les modalités pour la mise en application de l’article 226 de la Constitution. Pour votre rappel, l'article pre-cité faisait obligation de procéder à l’installation des 26 provinces consacrées dans la loi fondamentale endéans 3 ans et demi à dater de mise en place des institutions de la 3ème République.

Ce delais est largement dépassé et tous les gouvernements qui se sont succedés ont serieusement tergiversé.

L'heure est grave d’autant plus que presque tous les protagonistes de la scène poIitique congolaise ne jurent que par le respect du processus éléctoral. Et le président de la CENI, Mr Malu – Malu a prévenu clairement la classe politique que; dans les circonstances actuelles, la présidentielle court un grave danger de ne pas se tenir dans le délais si elle n'est pas decouplée avec les legislatives.

Comme vous pouvez le remarquer, il faudra donc qu’au 26 janvier 2015, date de la clôture de la session extraordinaire, tout soit mis en œuvre pour définir les options fondamentales liées au processus éléctoral.

Tout reste donc focaliser à cette redoutable session. Des échos en provenance des états-majors des partis politiques font etat d'une tenssion sans précédente. Qui, le boycotte de la session et qui une bonne occasion d'influencer la court des choses.

La situation est beaucoup plus grave qu’elle ne le laisse paraître. Il ne faut donc pas prendre la session qui s’annonce à la légère.

Le sort et surtout la stabilité du pays en dépendent totalement.

 

Peuple Congolais, soyez vigilant.

La volonté du peuple dabord.

 

Serge Ntumba.

Partager cette page

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE

Présentation

  • : Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • : Ce blog est initié en vue d'inviter le peuple du monde à échanger sur la bonne gouvernance aux fins d'humaniser la planète...
  • Contact

Profil

  • action.good.governance.over-blog.org
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.

Recherche

Liens