Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 19:38

Avez-vous déjà eu le temps de réfléchir sur les objectifs et finalités  des alliances politiques conclues entre les partis politiques à la veille des élections en République Démocratiques du Congo?

Il est important ici de détecter quels sont les motifs principaux et cachés de la conclusion des ces alliances politiques de fois contres nature.

Qu’est ce qui motive la conclusion des alliances politiques entre les Acteurs politiques pendant des moments aussi cruciaux (comme le temps des élections) de la vie politique dans notre pays ?

 

Pour notre information, les alliances ont eu naissance au 5 eme siècle avant Jésus Christ dans la Grèce Antique. C’était pendant la guerre que les Tribus de la Grèce Antique faisaient des alliances pour faire face à l’ennemi.

Donc, les alliances ont servi et servent à maximiser les chances de réussite dans une compétition quelconque.

Par conséquent, et dans le cas d’espèce ; toute alliance est d’abord politique et elle requit certaines concessions dont la finalité est un engagement à respecter un contrat pour sa survie.

Dans la plus part des cas, et généralement selon l’expérience pendant les élections de 2006 en République Démocratique du Congo ; les alliances auraient servis aux positionnements politiques qui ne bénéficieraient aujourd’hui qu’aux Chefs des partis politiques qu’à la population, ni moins aux membres du parti. C’est à dire, seul le leader ou le Chef du parti bénéficierait d’un poste ministériel dont le cabinet serait composé des oncles, tentes, neveux et frères  parfois sans aucune compétence. 

Les composantes ou membres de l’alliance, du fait qu’ils sont actifs dans les institutions politiques par et à travers la bénédiction de l’alliance ; ne peuvent que rendre compte au Chef de l’alliance qui leurs garantie la survie ou la pérennité de leur domination ; et ces membres feront tout ce qui leurs sembleraient nécessaire pour sauvegarder leurs positions dans les institutions politiques, d’où ils tirent profits, en servant loyalement l’alliance et le Chef de l’alliance.

D’où le slogan : « Je suis là à cause de moi-même, par moi-même et pour moi-même ».

C’est pourquoi, toute majorité issue  par le fait d’une alliance dans une institution comme le parlement, serait mécanique et elle n’aurait pas de compte à rendre à la population si non au Chef et garant de l’intégrité de l’alliance par et à travers le respect des engagements comme fondement de cette alliance.

 

Ce qui est plus aberrant  dans la vie politique Congolaise, ce que les adversaires d’hier ou les opposants idéologiques et stratégiques d’hier : dictateurs et démocrates, unitaristes et fédéralistes, rebelles et gouvernementaux, droite et gauche... ; deviennent demain alliés, non pas à cause de l’intérêt général ;  dans une institution politique pour défendre quoi et appliquer quel programme politique dans un environnement démocratique où le peuple a la possibilité de trancher.

Mais il est très important de comprendre les fondements des ces alliances de contres nature, si nous voulons éviter les erreurs du passé qui nous coûtent chères aujourd’hui.

Il n’y’a que deux hypothèses qui pourraient justifiées la conclusion des ces alliances de contres nature : le partage du pouvoir politique ou une stratégie pour empêcher une tendance politique crédible d’accéder au pouvoir.

 

Alors, faut –t- il continuer à accepter et soutenir des alliances contres nature à la veille des élections en République Démocratique du Congo ? Il n’y’a- t- il pas moyen de déterminer par la loi  les modalités de la conclusion des alliances car l’avenir du pays, de la démocratie et du peuple en dépend ?

 

Pour terminer, quelqu’un a dit : « Les hommes ont toujours été et seront toujours en politique des dupes naïves des autres et d’eux-mêmes tant qu’ils auront jamais appris à découvrir derrière les phrases, les déclarations et les promesses morales, religieuses, politiques et sociales à discerner les intérêts de telle ou telle classe politique.

 

 

Serge Ntumba.  

 

                                  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • : Ce blog est initié en vue d'inviter le peuple du monde à échanger sur la bonne gouvernance aux fins d'humaniser la planète...
  • Contact

Profil

  • action.good.governance.over-blog.org
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.

Recherche

Liens