Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 18:26

 

 

DU REALISME POLITIQUE

Siégera ou ne siégera pas à la chambre
L’opposition face à la tentation d’une politique de la chaise vide.

 

Pas mal la moisson parlementaire récoltée par l’Udps de Etienne Tshisekedi. Pas anecdotique le nombre de députés élus estampillés tshisekedistes. Pas négligeable le nombre d’élus battant pavillon UNC de Kamerhe. Pour un parti porté sur les fonts baptismaux, il y a à peine un an, le score personnel de son président et le comportement de ses candidats sur le front des législatives sont encourageants.

    En un mot comme en mille, l’Opposition significative a plutôt fait bonne figure. De quoi augurer une législature de qualité en termes de débats contradictoires. De quoi permettre à tous les courants d’opinion d’être représentés au sein de la future Assemblée nationale. Laquelle n’aura ainsi jamais autant mieux mérité sa dimension de représentation nationale.
    

Ce rêve d’une Chambre comportant le courant le plus représentatif de l’Opposition radicale pourrait, hélas,   ne rester qu’un rêve. Car, il flotte comme un vent de boycott institutionnel sur Rue Pétunias à Limete. Rien ne semble infléchir la fatwa ou l’ukase prise dernièrement par le lider maximo. Etienne Tshisekedi en personne a démonétisé les législatives. «Pape» de l’opposition, Tshisekedi pourrait décréter «taupe» ou «mouvancier» tout opposant qui contreviendrait à ses directives.
    

Problème: si la position du chef de l’Udps ne variait pas d’un iota, que deviendrait le pactole électoral de l’opposition? Autrement dit, à qui profiterait la politique du siège vide ? Pas sûr que l’Opposition sorte gagnante d’un éventuel boycott. D’abord parce que de la bronca initiale des capitales occidentales en rapport avec les élections on est passé à un satisfecit a minima. En témoignent les reconnaissances, quoi que relativement tardives, de l’élection du Président Kabila. La très importante Belgique a ouvert la voie. La suite est connue. Ensuite, l’Union africaine et, dans sa foulée, toutes les organisations sous-régionales se sont déjà fait une religion sur la présidentielle rdcongolaise : C’est Joseph Kabila. A l’internationale, la séquence «Contestation de l’élection de Kabila» ne semble plus à l’ordre du jour.
    

Enfin, l’autre levier de contestation est la rue. Ici, les faits montrent assez clairement que les Congolais paraissent plus préoccupés par leur train quotidien que par des manifestations de rue. Le lundi 30 janvier, Kinshasa la frondeuse a ignoré le mot d’ordre de grève générale lancé par le leader de l’Udps. Tout comme les Kinois semblent de moins en moins branchés sur le feuilleton  «Tshisekedi, Président». Et ce ne sont pas les tentatives avortées des marches sur «Le Palais de la Nation» qui vont booster le moral de la rue.
    

A l’analyse, la carte qui reste entre les mains de l’opposition est celle du jeu politique. La politique avec ce qu’elle implique de calcul, de concession. Bref, il appartient aux opposants de revenir aux fondamentaux de l’art du possible qu’est la politique.
    

Pour le coup, le capital électoral de l’Udps et de l’Unc ne demanderait qu’à être actionné. Presqu’au terme des législatives, il est loisible de constater que Tshisekedi et  l’Udps font mieux que Antoine Gizenga et le Palu en 2006. L’intelligence politique de Gizenga était de s’engager dans une dynamique de gestion de son poids électoral. Entre l’incantation et le réalisme, Antoine Gizenga avait opté pour le deuxième terme de l’alternative. Bref, le Palu a compris que la vocation d’un parti politique est d’accéder au pouvoir. Fort de son score honorable à la présidentielle et de sa présence plus que symbolique à la Chambre à venir, Vital Kamerhe serait inspiré à faire de la politique institutionnelle. Cet homme d’ouverture et de dialogue a l’étoffe d’un homme d’Etat. Ce républicain a prouvé, y compris au perchoir, qu’il était soluble dans l’art du compromis en vue de l’intérêt général. Et la politique n’est rien d’autre que cela.
    

Dommage qu’à l’Udps, le référentiel Mobutu tient encore lieu du facteur discriminant. A Limete, on a appris à haïr Mobutu comme système. Mais, hélas, on ne s’est pas à cette bonne cause. Consciemment ou inconsciemment, on s’est mis à rejeter tout ce qui s’apparente au pouvoir. Un peu comme les Français qui abhorrent les riches.
    

Cette posture anti-pouvoir est quasiment devenue une culture à l’Udps; Au point que l’opposition est perçue ici com 

Dommage qu’à l’Udps, le référentiel Mobutu tient encore lieu du facteur discriminant. A Limete, on a appris à haïr Mobutu comme système. Mais, hélas, on ne s’est pas à cette bonne cause. Consciemment ou inconsciemment, on s’est mis à rejeter tout ce qui s’apparente au pouvoir. Un peu comme les Français qui abhorrent les riches.
    

Cette posture anti-pouvoir est quasiment devenue une culture à l’Udps; Au point que l’opposition est perçue ici comme une vertu et le pouvoir un vice. D’où cette tendance au nihilisme. Comme hier de Mobutu, rien de bon ne peut venir de Kabila puisqu’il incarne le pouvoir.
    

Question: comment peut-on changer le cours des choses quand on ne crée pas les conditions d’accès au pouvoir? Comment peut-on s’investir- physiquement financièrement- dans des élections et boycotter l’étape suivante, à savoir l’exercice du pouvoir? Comment avec des millions de Congolais derrière soi, on en est à réduire son action politique au niveau d’un groupe de pression?
    

La tentation nihiliste de saison à l’Opposition n’est pas bonne conseillère. Elle éloigne du pouvoir. Si l’Anc de Mandela avait cédé au nihilisme, il ne serait sans doute pas aux commandes de l’Afrique du sud. 

 

ARTICLE: FORUMDESAS

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • : Ce blog est initié en vue d'inviter le peuple du monde à échanger sur la bonne gouvernance aux fins d'humaniser la planète...
  • Contact

Profil

  • action.good.governance.over-blog.org
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.

Recherche

Liens