Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 16:00

 

COMPTE RENDU No 001/ DD/ ABG/ 18 / 08/ 2012.

 

L’an deux mille douze, le dix-huitième  jour du mois d’Août, s’est tenue dans la salle de la Diocèse de l’église Catholique, sise au coin des avenues Visare et Bosmane à Pretoria, sous la conduite de l’Action et Bonne Gouvernance ; la première réunion du groupe des sages pour la préparation du dialogue dans la diaspora.

 

Etaient présents :

 

A. Pour l’Action et Bonne Gouvernance

 

1.     Serge Ntumba

2.     Charles Vangu

3.     Teddy Elongo,

 

B. Invités :

 

1.     Pasteur Bebbly Tshibangu : Association des églises Francophone de l’Afrique Australe,

2.     Professeur Kadima : NGO

3.       Monsieur Toko Diangani : Frecnh Teacher and Play Writer,

4.     Monsieur Jospin M’vuenba : Combattant,

5.     Pasteur Kamanda : Fraternité de la vieillesse heureuse,

6.     Monsieur Martin Mande : Xaveri Mouvement,

7.     Monsieur Christian Mughemuzi : Johannesburg,

8.     Monsieur Jacques M. Ngunda,

9.     Monsieur Elbo Kisigwa : Mutualité de Bafuliro Pretoria,

10.Monsieur Jean Jacques Mpindu : Kinshasa,

 

Etaient Empêchés :

 

1.     Docteur Songa bao : Mutualité de Bandundu,

2.      Monsieur Jean Marie Mujanay : Parti politique : UDPS,

3.     Délégation Parti politique : PPRD,

4.     Pasteur Tshilenge,

5.     Monsieur Mafefe : Doyen

6.     Monsieur Roland Ibini : Mutualité de Bandundu,

7.     Monsieur Mukenyi Badibanga : Délégation Johannesburg,

 

Ordre du jour: Un seul point était inscrit à l’ordre du jour à savoir : L’Implication des participants (sages) dans les préparatifs du Dialogue dans la diaspora.

 

Après la prière d’introduction faite par le Bishop Kamanda, Monsieur Serge Ntumba, Président Exécutif de l’Action et Bonne Gouvernance a développé les points ci après :

 

1.      Présentation de l’ONG : Action et Bonne Gouvernance et de ses réalisations,

2.      Présentation de la motivation du Dialogue dans la diaspora (distribution du document),

3.      Intervention des participants,

 

Pour terminer et avant de donner la parole à l’auguste assemblée des sages, Monsieur Serge Ntumba a insiste sur le fait que les éléments dont contient le document de motivation ne sont pas une fin en soit.

Etant une œuvre humaine, les critiques sur ces faiblesses seront les biens venus.

Après cette intervention, deux questions et plusieurs suggestions ont été enregistrées :

 

A. Questions:

 

1.     Quel sera l’impact de cette rencontre au pays ? Car la se trouve aussi le problème.

 

2.     La deuxième question était d’ordre financier, libellée en ces termes : D’où viendraient les finances pour l’organisation de cette rencontre ? Quels sont vos partenaires ? Si elle est soutenue par le gouvernement, retenez qu’elle est vouée à l’échec.

                                                                            

Pour répondre à ces questions, Monsieur Serge Ntumba a fait savoir à l’auguste assemblé que L’Action et Bonne Gouvernance existe depuis 2007 et qu’elle a des amis, qui tout en gardant sa neutralité politique ; reçoit des dons et legs de n’importe quel citoyen.

Ces réalisations sont perceptibles et ont fait l’objet d’un décaissement important.

Parlant de son impact au pays, un des participants a dit : La diaspora a toujours influencé positivement ou négativement la situation au pays. Elle a toujours été a l’avant plan sur la scène politique. Il suffit d’analyser les compositions des gouvernements et cabinets ministériels.

 

B. Suggestions

 

Les suggestions suivantes ont été enregistrées :

 

1.     Les causes de la crise dans la diaspora et les propositions des solutions doivent être discutées au cours des ses rencontres préparatoires pour éviter des surprises et garder une certaines sérénité.

2.     Parmi les stratégies pour la diminution des antagonismes et l’instauration de l’unité au sein de la diaspora Congolaise de l’Afrique du Sud, (voir le document de motivation), la tolérance politique est le terme proposé par le groupe des sages en lieu et place de la dépolitisation.

3.     Le but de la rencontre ne doit pas être limité au simple fait de l’existence du phénomène combattant ou à combattre les actes de violences sporadiques enregistrés ça et là dans la communauté Congolaise de l’Afrique du Sud. Il doit, au contraire, être élargi à d’autres faits sociaux.

4.     La diaspora est plurielle, selon un intervenant. C'est-à-dire, qu’elle a plusieurs facettes catégorisées selon les critères suivants : l’ordre d’arrivé, les catégories d’âges, les tendances politiques, les tendances régionales... ; et cette pluralité ne doit pas être un problème, mais une richesse. Doù la nécessité d’une synergie pour que les Congolais se connaissent. Pour répondre à la préoccupation d’un intervenant.

5.     La nécessite de mettre sur pied un réseau des différentes organisations Congolaises de la diaspora pour raison de communication et d’information.

6.     La diaspora Congolaise de l’Afrique du Sud n’a pas de leader. Et il y’a la nécessité de mettre sur pied une structure qui, en même temps ; jouera le rôle de lobby, considéré comme une banque des données.

7.     Les partis politiques doivent être représentés à ces travaux préparatifs du dialogue dans la diaspora à cause de leurs rôles dans l’éducation politique.

8.     Le manque d’amour est l’un des problèmes de la diaspora.

9.     Etudier la possibilité d’impliquer l’ambassade  dans le dialogue, car ces fonctionnaires sont des Congolais.

10.                        Entrer en contact avec la diaspora Congolaise en Europe enfin de bénéficier de leur expertise.

 

NB : A l’issue de ces échanges, un constat général a été tiré, selon lequel : la politique est la cause principale du malaise observé dans la diaspora. Et un autre intervenant dira que la politique influencera toujours d’une manière ou d’une autre la diaspora. Dou la nécessité de ce dialogue.

 

Divers.

 

Dans les divers, il a été question de l’arrestation des certains Congolais par la police Sud Africaine et que la Représentation diplomatique Congolaise, par le biais de Monsieur Jerry, aurai demandé leur rapatriement au pays car, selon lui ; ces Congolais arrêtées sont des opposants.

Une équipe de trois personnes a été constituée pour vérifier les faits. Il s’agit de : Monsieur Toko, Martin Mande et de Monsieur Jospin M’vuemba.

 

Commencée à 13 H 30, la réunion a pris fin autour de 16 H 00 par une prière d’amour dirigée par le Pasteur Bebbly Tshibangu.

 

La prochaine réunion est fixée pour le 01 Septembre 2012, de 10 H00 à 12H00.

 

Fait à Pretoria le 25 Août 2012.

 

Serge Ntumba. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • : Ce blog est initié en vue d'inviter le peuple du monde à échanger sur la bonne gouvernance aux fins d'humaniser la planète...
  • Contact

Profil

  • action.good.governance.over-blog.org
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.

Recherche

Liens