Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 15:29

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTERPELLATION.

 

 

CINQUANTENAIRE AU 30 JUIN 2010: « QUELLE CONSIDERATION POUR TOUT CONGOLAIS ».

 

1. POUR NOTRE RAPPEL

A la veille du 50è anniversaire de l'indépendance de la République Démocratique du Congo, il nous  parait très utile d’interpeller notre peuple sur l’importance de la jouissance de l'indépendance de ce pays continent 50 ans après. Cette jouissance ou célébration pour avoir accompli 50 ans ne peut avoir de sens que lorsque cette souveraineté est réellement vécue et que la liberté de gestion politique et économique du pays est remarquable.

Le 30 juin 1960 avait apporté à ce pays une souveraineté nationale de subordination, une indépendance nominale.

Pour s’en rendre compte, il sied de rappeler que le Congo Zaïre avait servi de Proxy stratégique à certaines puissances occidentales dès son accession à l'indépendance, et pendant toute la période de la guerre froide, période caractérisée par de tensions et de confrontations idéologiques et politiques entre deux superpuissances : Les États-Unis d'Amériques et l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS), et leurs alliés respectifs.

Ainsi, de Kasa-Vubu à Mobutu Sese Seko, la gestion du Congo Zaïre n'était jamais l'affaire des leaders  du Congo seulement. La Troïka (La Belgique, la France, et les Etats-Unis) avait eu une part active et directe dans la direction et l'orientation des décisions politiques, militaires, économiques et sociales qui affectaient le Congo Zaïre.

En 1996, la guerre dite de « libération » de l'Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL) avait ouvert une ère nouvelle au Congo, celle de l’immiscions massive des pays voisins dans la gestion quotidienne du Congo Zaïre. En effet, le destin du Congo Zaïre était passé sous la coupe des pays voisins (Rwanda, Ouganda, Angola, Zimbabwe, Burundi, Tanzanie, etc.) avec la bénédiction et/ou l'appui direct ou indirect de la Troïka. Comme l'on peut s'en rendre compte, la RDC était encore loin de jouir de son indépendance comme les mercantilistes politiques prétendent le faire.

La République Démocratique du Congo avait subi Trois (3) guerres d'invasion et d'occupation commanditées par des pays voisins, singulièrement le Rwanda, le Burundi et l’Ouganda. Il convient de noter que toutes ces guerres du Congo se sont toujours inscrites dans les cycles infernaux de viol, de pillage, de dépeuplement, et de colonisation sous la barbe des mercantilistes politiques.

Le sol et le sous-sol congolais étant très convoités, ces pays de la région avaient délibérément violé la souveraineté territoriale de la RDC pour des

 

 

raisons d'hégémonie et de contrôle stratégique de ses ressources naturelles. Le Rwanda, l'Ouganda, et leurs mentors avaient fabriqué des rebellions pour renverser tour à tour les régimes des présidents Mobutu, Laurent Désiré Kabila et Joseph Kabila Kabange

La question qui revient à l’esprit de tout Congolais, patriote et digne de ce nom est celle de savoir s’il y’a des raisons de se réjouir avec l’état actuel de notre pays, 50 ans après l’indépendance ?

 

2. QUELLE ATTITUDE A ADOPTER

 

Le Cinquantenaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo en 2010 commence á faire aujourd’hui l’objet d’une planification détaillée de décaissements des trésors publics et de la mise en marche de la machine á planche á billets, vue l’ordonnance présidentielle publiée en date du 7 Juillet 2009, nommant un Commissaire général du cinquantenaire de l’indépendance de notre pays dans le seul but d’élargir le champs d’action des mercantilistes politiques.

 

Chers Congolaises et Congolais, nonobstant le rappel historique ci haut ; observons tous ensemble  la situation socio-économique de notre pays actuellement ; une situation qui interpelle tout bon sens ; une situation soutenue et entretenue délibérément par des Mercantilistes politiques dont les actes déviationnistes ont clochardisé notre peuple et ont envoyé à l’étranger, comme réfugiés, beaucoup des Congolais et créant ainsi une fuite réelle des cerveaux utiles pour le développement de notre pays.

Et comme par malheur, les mêmes Mercantilistes politiques poursuivent dans leurs refuges en Afrique du Sud, en Europe et partout ailleurs, les Congolais pour détourner leurs attentions soutenues vers les élections de 2011, avec des manifestations dont eux-mêmes organisateurs et propagandistes du statu quo, sont les plus grands bénéficiaires.

 

Chers Congolaises et Congolais, éprouvons nous de la joie à y participer  dans les conditions qui sont les notre ? Après l’indépendance qu’avons nous fait ? Les situations d’oppressions sous forme du néo colonialisme et sous l’aspect de l’impérialisme continuent à caractériser les enjeux politiques dans notre pays.

C’est le Congocost qui continue à se manifester. Le Congolais continue à payer le prix du soit disant « indépendance » du moment qu’il n’est pas libre du tout sur son propre territoire.

 

Chers Congolaises et Congolais, pourquoi se réjouir ? Comme nous venons de le dire, des institutions extra Etatique sont mises sur pied et des billets de banque sont débloqués à cette occasion du 50eme Anniversaire et en même temps des populations sont errants dans leur propre pays.

Alors, quelle est l’attitude à adopter pendant ce moment et au 30 Juin 2010 ?

Cette journée doit être décrétée comme une journée de Méditation Nationale, car les raisons de s’en réjouir sont à restaurer.

Il faut chercher la face de Dieu par des prières, en demandant une Repentance Nationale. Nous avons l’obligation de demander à Dieu enfin qu’il nous donne des dirigeants consciencieux et craignant sa parole aux élections de 2011.

 

C’est ainsi que nous lançons un appel fraternel et pressant à tous les pasteurs Congolais et hommes de Dieu dignes de ce nom et oeuvrant pour le Royaume de Cieux Agents de Socialisation Sociale, partout ou ils se trouvent; à organiser des réunions de prières dans leurs églises à l’occasion de cette journée du 30 Juin 2010 au pays, en Afrique du Sud, en Europe et partout ailleurs en vu de prier pour le pays et pour les élections prochaines en 2011.

Par cet acte, ces pasteurs et hommes de Dieu, manifesteront leurs soutiens envers ce peuple humilier et déshonorer par la cours de l’histoire. Que tous les pasteurs qui s’aligneront sur cette voie de la justice et de la recherche de la restauration de la dignité, trouveront  en nous une sympathie fraternelle en Jésus Christ.

 

 

Voila Chers compatriotes une bonne manière et digne de célébrer cette journée historique. Et de cette manière,  nous donnerons un sens à cette journée.

Chers compatriotes, nous sommes déjà matures politiquement pour comprendre et découvrir certaines manipulations tendant à nous maintenir dans la sauvagerie.

Soyons vigilants, envers les Mercantilistes politiques, nous les reconnaîtrons que par leurs actes. Dit la bible.

 

Serge Ntumba.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • : Ce blog est initié en vue d'inviter le peuple du monde à échanger sur la bonne gouvernance aux fins d'humaniser la planète...
  • Contact

Profil

  • action.good.governance.over-blog.org
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.

Recherche

Liens