Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 18:57

En d'autres termes : Peut-t-on à l'heure actuelle détecter les comportements et attitudes politiques démocratiques dans les Chefs des leaders des partis politiques au sein des leurs partis politiques en République Démocratique du Congo?

Tous les leaders politiques, qu'ils soient du pouvoir ou de l'opposition; parlent au nom de la démocratie lorsqu'ils défendent publiquement leurs opinions. Et veulent faire de ce grand et beaux pays, une societe démocratique. Mais, leurs actes peuvent-t-ils soutenir cette réalité sociologique?

Le constat suivant est tiré sur base des certaines caracteristiques démocratiques :

1. La Transparence : La plupart des cas en République Démocratique du Congo, la gestion d’un parti politique est une affaire du Chef, qui n’a pas des comptes à rendre ni à son entourage ni aux militants de son parti.

La mojorité des parties poitiques Congolais, voir meme tous; fonctionnent avec des subventions, qui justement échappent au controle des structures du partis.

Mais cela est aussi influencé par le fait que le peuple Congolais adhere à un parti politique pour recevoir et non pour donner.

C'est le cas de tous les grands partis politiques et leurs alliés: UDPS, PPRD, UNC,PALU...

2. L’Alternance : Dans la plupart des partis politiques Congolais, exclus les nouveaux bien sure; l’alternance n’est pas à l’ordre du jour. La culture du Chef, incarnation de tout pouvoir est la règle d’or.

Tous les vieux partis politiques en RDC n'ont jamais changé de leaders ou président depui leurs créations. Leurs leaders sont des présidents à vie.

Nous pouvons citer : le PALU, l'UDPS, tous les partis politiques crées apres le 24 Avril 1994 et tous les partis satelitaires.

Les leaders de ces partis sont dangereux pour la démocratie une fois au pouvoir. Ce sont des dictateurs au sein de leurs partis. Pour preuve, ces partis ont des tres serieux problemes de fonctionnement une fois le leader est en incapacité de diriger.

C'est le chao apres son reigne, meme si les textes existent.

Leurs paroles, comportements et attitudes politiques ont force des lois ou des règlements dans leurs partis politiques. Ce sont des leaders politiques inamovibles, Chefs coutumiers, qui ne tolèrent pas la contradiction et dont la gestion échappe à toute transparence et contrôle.

3. L’Intégration Sociale : La première des missions d’un parti politique est celle d’œuvrer pour l’intégration de toute la population ou des toutes les souches de la population au sein du parti politique et de la société. Des partis politiques à caractères tribale, ethnique et provinciale ne peuvent jamais promouvoir l’intégration sociale de toute la population au sein de la nation une fois aux affaires.

Ces partis politiques sont des structures qui prennent le peuple en otage pour les interets d'un groupe d'individus qui utilisent la tribu pour acceder au pouvoir.

Nous avons vu l'ABAKO à l'epoque, l'UFERI, l'UNAFEK au Katanga et aussi le PALU.

4. Débats politiques : Il existe des partis politiques en République Démocratique du Congo au sein desquels la contradiction n’est pas premise; et est considérée comme une offense à la personne du Chef du parti.

C'est le cas des tous les vieux partis politiques. Le manque des débats politiques est la source de toute forme de dictature, d'intolérance et d'implantation d’un pouvoir fort et répressif au sein du parti dabord.

Maheureusement ceci est constaté dans les nouveaux ainsi que dans les vieux partis plitiques en RDC.

La culture de debat politique et de la tolérence doivent etre cultiver au sein de l'espace politique Congolaise.

Les leadres de ses partis politiques sont dangereux pour la democratie en RDC une fois aux affaires. La grande inquiétude, est celle de savoir si ces chefs et leaders des partis politiques vont, une fois au pouvoir ; œuvrer pour le respect de la démocratie dont le processus est irréversible. Comment pouvons nous les faire confience ?

Les pratiques, les comportements et les attitudes politiques démocratiques, notamment la transparence, l'alternance, l'intégration sociale et le débat politique doivent se manifester au sein des leurs partis politiques d’abord avant de se répercuter ou d’être transférés sur le gouvernement et la nation pendant leurs gouvernances officielles du pays.

Mais ce n’est pas au pouvoir que ces leaders et dictateurs dans leurs partis politiques apprendront à être démocrates, gestionnaires et superviseurs des affaires publiques dont la population est propriétaire.

Notre peuple doit etre bien éduquer politiquement. Il ne doit pas toujours et tout le temps etre dupe naive pour les politiciens qui ne cherchent que leurs propres intérets.

Pour preuve, ceux là qui ont favorisé et soutenu les faux pelnaltis qui sont à la base de deux premieres victoires de Joseph Kabila; sont aclammés et soutenus simplement par ce qu'ils ont reconnu publiquement leurs tricheries 10 ans apres. C'est triste pour mes freres Katangais.

Plus ca change, plus ca deviens la meme chose.

Serge Ntumba.

Partager cet article

Repost 0
Published by action.good.governance.over-blog.org - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • Le blog de action.good.governance.over-blog.org
  • : Ce blog est initié en vue d'inviter le peuple du monde à échanger sur la bonne gouvernance aux fins d'humaniser la planète...
  • Contact

Profil

  • action.good.governance.over-blog.org
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.
  • Specialiste en Sciences Politiques et Administratives de Luniversite de Lubumbashi. Certifie en Bonne Gouvernance a l'Universite de Pretoria en Afrique du Sud.Pere de 3 enfants.

Recherche

Liens